lundi 16 juillet 2018

Chose promise, chose due

"Comme cela ne fait que deux jours que j'ai commencé à travailler ici, nous ne nous connaissons pas encore très bien, mais cela va venir très vite. Sachez que j'ai bien l'intention d'exercer mes fonctions avec la conscience professionnelle dont j'ai fait preuve dans toutes les maisons dans lesquelles j'ai été embauchée. Il n'y a pas de raison que cela change.
Je ne sais pas comment s'y prenait votre précédente gouvernante, Mademoiselle, mais vous apprendrez que je tiens toujours mes promesses. Cela fait plus de dix ans que je m'occupe d'éduquer les enfants des personnes chez qui je travaille. Vous n'êtes donc pas la première.

dimanche 15 juillet 2018

Mémoire d'un garnement de jadis - 30ème tableau

Je cherchais à me venger de la menace d'une fessée de ma cousine Valérie. Idée lumineuse : verser du sable dans son thé glacé ! Hé Hé Hé Hé Hé !!! Mauvaise pioche !!! Et... vous connaissez la suite !!! Quelle famille !!!!

samedi 14 juillet 2018

Axel en famille - chapitre 52


Julie et moi reprîmes notre routine. Je n’avais, à mon grand étonnement, pas eu de mal à me glisser dans la situation que Julie m’imposait. Elle me levait et me couchait, elle m’habillait et me déshabillait, elle me lavait et me mettait sur les toilettes. J’étais en permanence sous sa surveillance, ce qui lui permettait de contrôler mes comportements et de sanctionner tous ceux qu’elle jugeait inappropriés. Elle me déculottait et me fessait. C’était une affaire entendue.
Je ne protestais plus. Ma stratégie avait été un fiasco complet. Je sentais bien qu’il ne fallait pas faire une autre tentative dans ce sens, si discrète soit-elle, à moins d’accepter d’en payer le prix en cas d’échec. Mon premier essai avait nettement refroidi ma volonté d’émancipation.

vendredi 13 juillet 2018

Consultations es fessées - Séverine


Une mise au point salutaire faite par le docteur Legendre.
Pour des raisons que vous comprendrez aisément, secret médical oblige, les détails trop personnels (noms de famille, lieu, prénoms parfois...) qui permettraient d'identifier les patients, ont été modifiés ou anonymisés.

Mardi 10 juillet 2018 - 17h44

 « Allô, Docteur ?
– Le Docteur Jeanine Legendre. Bonjour. Que puis-je pour vous, Madame ?
– Euh, oui. Bonjour Docteur. Séverine XXXX au téléphone. Je vous remercie de prendre mon appel.

jeudi 12 juillet 2018

Chambre chez l'habitante - chapitre 40


Le coin jusqu’à la fin de l’après-midi.
D’un côté ce n’était pas plus mal. Tant que je m’y tenais sage, silencieux et immobile, je ne risquais plus de sentir la main de Catherine me cuire les fesses. En quelques minutes, je sentis s’atténuer les piques qu’elle avait laissées sur mon postérieur. Elles ne furent bientôt plus qu’un tiraillement dont une bonne partie devait se trouver dans ma tête, à la pensée des regards de mes collègues posés sur mes fesses nues.
Je savais pourtant que cela ne constituait plus une nouveauté digne d’intérêt, tant il était courant de voir Magali ou moi dans cette position. Mais je ne pouvais m’empêcher d’imaginer le spectacle que je donnais, pantalon et culotte baissés, les mains croisés dans le dos relevant soigneusement ma chemise pour montrer mes fesses fraîchement rougies. Malgré l’habitude, à chaque minute passée au coin, je ressentais la honte de me montrer dans cette tenue impudique et de ne pouvoir cacher que j’avais reçu une fessée déculottée. Si j’avais pu me cacher, je l’aurais fait avec empressement, mais je devais rester ainsi à la vue de tous.

mercredi 11 juillet 2018

Ces dames aux mains fermes - chapitre 7


Ce dimanche après-midi, l’atmosphère dans le salon était un peu pesante pour Robin comme pour Edouard.  Tous les deux pris en flagrant délit, l’un de mauvais comportement à l’institut et l’autre de débauche caractérisée, se trouvaient soumis aux fessées de recadrage que les deux femmes de la maison estimaient nécessaires au maintien de la discipline domestique.
Robin avait pris une légère avance sur son beau-père, Il venait tout juste de se prendre sa première fessée de l’après-midi par sa mère. Edouard attendait la sienne qui n’allait pas tarder à claquer.

lundi 9 juillet 2018

C'est pour votre bien, Mademoiselle !

Oui, Mademoiselle, j'ai parfaitement conscience que vous avez vingt-cinq ans passées et que vous devez vous marier la semaine prochaine. Je n'ai pas perdu le compte des années. Il est vrai que vous avez beaucoup grandi depuis la dernière fois.
Oui, Mademoiselle, je sais que nous sommes dans le jardin devant la maison et que; à cette heure-ci, il y a beaucoup de gens qui passent sur la route et que la plupart d'entre eux vous connaissent. Je les connais également quasiment tous.

dimanche 8 juillet 2018

Mémoire d'un garnement de jadis - 28ème tableau

Maman décida dès le printemps de m'envoyer en vacances d'été chez ma tante Sophie au bord de la mer. 
Je savais que Valérie, ma cousine référée, allait nous accompagner, C'est donc le coeur léger et le bagage mince que je pris le train pour La Baule où ma tante m'attendait... de pied ferme ! Mazette !

samedi 7 juillet 2018

Axel, en famille - chapitre 51


Julie se chargea de mon réveil. Elle entra dans ma chambre sans s’annoncer. Elle ne voyait plus aucune raison d’attendre mon autorisation, ni même de me prévenir de son arrivée en frappant à la porte. En prenant la haute main sur moi, elle considérait qu’elle avait également autorité sur ma chambre. Elle en avait d’ailleurs surveillé le rangement lors de mon dernier séjour.
Elle alluma la lumière, tira les rideaux, ouvrit la fenêtre en grand ce qui laissait entrer le froid de décembre. Julie considérait qu’il fallait aérer chaque pièce tous les jours, y compris en plein hiver.

vendredi 6 juillet 2018

Consultations es fessées - Dany

De nombreux appels servent avant tout à conforter les personnes dans leur décision. L'échange avec le Docteur Legendre permettant essentiellement de légitimer le recours à la fessée. En voici un exemple récent.
Pour des raisons que vous comprendrez aisément, secret médical oblige, les détails trop personnels (noms de famille, lieu, ...) qui permettraient d'identifier les patients, ont été modifiés ou anonymisés.

Jeudi 4 juillet 2018 - 14h23

 « Allô, Docteur ?
– Le Docteur Jeanine Legendre au téléphone. Que puis-je pour vous, Madame ?
– Merci Docteur de prendre mon appel. J’ai vraiment besoin de vos conseils.
– Je vous en prie, Madame, je suis là pour cela. Dites-moi ce qui vous amène.