lundi 25 mars 2019

Des vacances mouvementées

Je suis absolument ravie de t'accueillir chez moi pendant ces vacances. Ta mère a eu ne excellente idée de te faire passer des vacances à la campagne, dans le village où elle a passé toute son enfance. Sais-tu, qu'à l'époque, nous étions les meilleures amies du monde ? Inséparables ! Tu penses bien que quand elle m'a demandé de lui rendre service, je n'ai pas hésité une seule seconde.
Peut-être vas-tu nous trouver un peu traditionalistes ? Il est vrai que nous sommes restés attachés à certaines valeurs et à des méthodes qui ont fait leurs preuves. Nous y tenons beaucoup, dans de nombreux domaines, en particulier en ce qui concerne l'éducation des enfants. Qu'ils aient vingt-huit ans, comme toi, n'y change rien. tu es sous ma responsabilité. Ta mère et moi avons été très claires sur ce sujet.

dimanche 24 mars 2019

Mémoire d'un garnement de jadis - 63ème tableau

Je retournais au pensionnat Claquemiche après ces vacances d'Hiver. Les jours s'écoulaient, monotones. 
Je me rêvais  fessé par moiselle Elizabeth Claquemiche, soeur de la Directrice de cette école. 
Une fois de plus, j'avais brillé par mes pitoyables exploits. "

samedi 23 mars 2019

Axel au supermarché - Chapitre 88

La fin de la journée approchait. Je n’avais pas oublié que j’avais encore une fessée à recevoir. Mademoiselle Jennifer s’en rappelait-elle ? Un par un, tous les employés du magasin effectuaient leur dernière tâche de la journée et posant la blouse à l’effigie du magasin, ils retournaient à leurs occupations domestiques. Il restait peu de monde, mais Mademoiselle Jennifer exigeait qu’elle et moi prenions de l’avance sur le travail du lendemain.

vendredi 22 mars 2019

Recette pour une bonne fessée : du bon usage de la règle

Quand il s’agit d’administrer une punition éducative à un adulte, il convient de graduer la sévérité de la fessée en fonction de l'écart qui a provoqué la correction. En cas de fautes graves ou répétées, la main nue peut ne pas suffire. Il faudra alors recourir à un instrument punitif.
Le choix de celui-ci est crucial quant au message qui va être envoyé au pupille qui en subira les affres. Il convient donc de s'y arrêter quelques instants.

mercredi 20 mars 2019

Recadrage en Provence - chapitre 10

Nouvelles mésaventures


Six heures du matin, je présume que Marthe entra dans ma chambre sans frapper sinon je l’aurais entendu...
« Bonjour Maxime, il est l’heure, tu files sous la douche et tu descends déjeuner dans 15 minutes.
- …
- Maxime ! Allons ! »

mardi 19 mars 2019

Ces dames aux mains fermes - S2 - chapitre 15

Où Patricia s'occupe à nouveau des fesses de son frère.


Stephen blêmit en entendant l'avertissement, pour le moment sans frais. Il savait que son  épouse pugnace mettait toujours ses menaces à exécution. C'est alors que la sonnerie du téléphone retentit dans le magasin.

lundi 18 mars 2019

Une brosse bien utile

Ah, je vois que nous arrivons au bon moment. Vois-tu, ma fille, quand j'ai su que ton frère allait se marier avec Marinette, j'étais très inquiète. J'était persuadée qu'elle était bien trop naïve et qu'elle se laisserait rouler dans la farine.
Je dois avouer que je ne m'attendais pas à un tel résultat, moins d'un an après leur mariage. Elle se révèle une personne tout à fait sensée, ayant la tête sur les épaules et tout à fait capable de prendre en mains les aléas de la vie. Ton frère ne devait pas s'attendre à cela !

dimanche 17 mars 2019

Mémoire d'un garnement de jadis - 62ème tableau

Cette semaine-là, j'accumulais les gaffes. Un de mes mots griffonnés  tomba entre les mains de ma sœur aînée qui s'empressa de colporter la "nouvelle" à mes autres sœurs. Et vous connaissez la suite ! Mazette ! Ah les grandes sœurs ! Parfois pires que Maman et Tantine réunies ! Quelle jeunesse !

samedi 16 mars 2019

Axel au supermarché - chapitre 87


Le rythme de travail avait un peu fléchi en ce milieu d’après-midi. Les rayons devaient être pleins et les sollicitations à notre égard pour les réapprovisionner arrivaient à une cadence plus absorbable.
« Enfin, on peut souffler un peu ! Les affaires reprendront en fin d’après-midi. »
J’avais l’impression que Mademoiselle Jennifer me parlait comme à un collègue. Depuis ma fessée, je n’avais plus fait d’erreur. J’étais assez fier de moi, d’autant plus qu’elle m’avait félicité à deux reprises. Le rythme ralenti me permettait de vérifier qu’il ne manquait pas d’article dans ce que j’envoyais en magasin. Ce contrôle m’avait permis de rectifier deux erreurs que je n’aurais pas pu repérer dans la précipitation du début d’après-midi. Cela aurait certainement signifié deux fessées de plus.

jeudi 14 mars 2019

Une artiste de la fessée

Madame Anne-Sophie a bien de la chance d'avoir autant d’aficionados. Encore un ! Il doit également être passé entre ses mains... pour une bonne fessée. Un court texte, mais si lyrique que l'enthousiasme est palpable.

Mme Anne -Sophie  est une fesseuse qui mérite d'être citée, car elle est passionnée par la fessée !
Comme toutes les personnes passionnées par leur activité, elle pratique avec amour et plaisir, de ce fait elle a une prestance naturelle qui fait ressortir une élégance inattendue.