mardi 14 juillet 2020

Ces dames aux mains fermes - saison 3 - chapitre 40

LES BIENFAITS D'UNE STRICTE DISCIPLINE DOMESTIQUE

LA BARAQUE A FRITES 2 : LA PUNITION.

La remarque menaçante de Clarisse ne laissait planer aucun doute sur la suite des événements. Il était évident pour Gérôme et Rodolphe, qu'ils allaient recevoir une raclée mémorable devant tous les témoins présents, passablement excités. Extirpés sans ménagement de leur placard-abri, par les cheveux , ils commencèrent l’un et l’autre à recevoir une série de paires de gifles à toute volée pendant qu'ils se faisaient copieusement admonester. Par leurs mères absolument furieuses, mais aussi par les femmes de cuisine et, bien sûr, la pauvre vendeuse de frites qui revenait de la pharmacie, un pansement sur sa cheville pommadée pour atténuer la brûlure. Une cuisson d'un autre genre attendait les fesses des deux malappris.

lundi 13 juillet 2020

Les rebelles -chapitre 39

Les vacances scolaires étant commencées et comme convenu lorsque j’avais été faire mon stage en Angleterre à MAIDENEAD, Brittany vient en France pour y passer tout le mois, à la maison. Contrairement à ce que ça aurait pu être, compte tenu qu’elle m’a corrigée sur tout le corps, d’intense façon et qu’elle y a pris du plaisir, Brittany et moi, nous nous sommes rapprochées, ce qui a fait réagir et protester mes amies d’infortune, Naia, Coralie, Samantha, Yang et Kirsten, qui ont subi le même sort. Elles me reprochent ma soumission vis-à-vis de Brittany. Et j’ai beau leur dire que ce n’est pas le cas, intérieurement, je dois avouer que cette punition m’a vaincue plus que je ne l’aurais pu le penser, au point de vouer à Brittany des sentiments ambiguës et partagés. Brittany, d’un caractère dominant se délecte de ma docilité à son égard.

dimanche 12 juillet 2020

Mémoires d'un garnement de jadis - 124ème tableau

L'épisode de la baraque à frites s'invita dans mes rêves. Je me revoyais en mauvaise posture avec mes deux complices. Nos mères fulminaient et épanchèrent leur colère et leur frustration sur nos postérieurs !

samedi 11 juillet 2020

Fini la liberté - chapitre 9

Après avoir couché ses fils, Mrs Stewart est de retour dans le salon munie d’une badine.  Un instrument que Jérôme connait bien puisque que Tante Martine en possède une également. Elle la fait siffler une première fois dans l’air en demandant à Jérôme de se mettre en position : couché sur le ventre en appuis sur ses avant-bras, les fesses bien relevées.

vendredi 10 juillet 2020

L'institut de Madame Rose - chapitre 21


La suite du forfait grosse bêtise d'Elodie.

Elodie avait passé une matinée assez désagréable, ses fesses douloureuses, le plug qui lui rappelait sa présence à chaque mouvement et surtout la perspective du retour à l'institut lors de la pause de midi avec une nouvelle fessée déculottée et certainement quelques humiliations dont Aurélie avait le secret.

jeudi 9 juillet 2020

Le journal d'Olga - chapitre 23 acte 1

« Olga…
Tout bas.
‒ Olga…
C’était Iourievna, penchée sur mon lit.
‒ Tu te lèves ? C’est l’heure.
On s’est habillées sans bruit. On a descendu tout aussi silencieusement l’escalier.
‒ S’ils se rendent compte, les parents ?
‒ On sera rentrées avant qu’ils se lèvent.

mercredi 8 juillet 2020

Chroniques de confinement - chapitre 5

Aurélie et moi étions maintenant habillés. C’est Maman Marianne qui avait choisi les vêtements que nous portions et elle s’était chargée de nous les passer. Les sous-vêtements un peu frivoles de ma compagne avaient été écartés, mais ma belle-mère avait trouvé ce qui lui convenait.
Aurélie portait maintenant une jupe large sur des jambes nues, si on ne comptait pas les socquettes. Moi, elle m’avait mis un survêtement, tenu par une taille élastique.
« Avec ça, je n’aurai pas de mal à vous déculotter quand il faudra vous corriger. »

lundi 6 juillet 2020

Les rebelles -chapitre 38

Ce début de vacances d’été est une période privilégiée pour les cambriolages des maisons dont les habitants sont partis pour leurs congés d’été.
Dans notre région, cette période estivale coïncide avec les pèlerinages organisés par des gens du voyage, souvent issus de l’Europe centrale et des Balkans. Les rassemblements ont lieu à Ste MARIE DE LA MER, l’une des villes les plus réputées, mais aux alentours, se trouvent des regroupements plus modestes. En principe, les espaces pouvant accueillir ces nomades trouvent vite preneurs. S’il y a plus de nomades que de places disponibles, les terrains vagues sont, de fait, également investis.

dimanche 5 juillet 2020

Une démonstration bienvenue

Sans doute, n'ai-je pas été assez claire ? Ou bien tu n'as pas compris ce que je te demandais de faire ? Ou alors tu n'as pas entendu ? Ou encore tu avais autre chose à faire de plus urgent ?
Je crois plutôt; qu'encore une fois, tu as préféré me désobéir. Tu avais deux choses à faire avant que mes amies n'arrivent : tondre la pelouse et faire la vaisselle. Est-ce fait ? Tu savais qu'elles seraient là en milieu d'après-midi. Non, tu as préféré t'affaler sur le canapé et jouer sur internet à je ne sais quel jeu sans intérêt. Troisième fois, cette semaine !

samedi 4 juillet 2020

Fini la liberté - chapitre 8

« Ma tante, s’il vous plait, faites-moi confiance je ne ferai pas de bêtises.
– Cela suffit, Jérôme. Je t’ai dit que tu passeras la semaine chez les Stewart, tu passeras la semaine chez les Stewart point. Et si je t’entends encore tu iras avec les fesses bien rouges ! »
Martine Lepand vient d’être extrêmement claire. Comme prévu la semaine dernière, son pupille devra passer la semaine chez les voisins. Hors de question qu’il soit livré à lui-même pendant ce déplacement professionnel.